Nos actualités

  • Children
Le quotidien des enfants, des jeunes et des familles est ponctué d’évènements, de fêtes et de projets conduits tout au long de l’année dans nos services. L’art, la culture, les sciences, le sport, sont présents dans les activités proposées sous formes d’ateliers organisés avec des intervenants ou sous forme de sorties culturelles ou de voyages à l'étranger. La fondation OPEJ organise des évènements forts pour présenter ses activités ou réfléchir à des questions qui animent le domaine de la protection de l’enfance. Retrouvez ici nos actualités.

Soutenez-
nous !

Soutenez l'OPEJ en faisant un don en ligne
Faire un don

Actualités

  • Marius Moutet, Le premier président de l'OPEJ

    Marius Moutet, Le premier président de l'OPEJ

    2021-02-05
    Né en 1876 à Nîmes, Marius Moutet devient avocat et milite dans les rangs socialistes. Il est élu député avec le soutien de Jaurès, en 1914.
    Il représentera la Drôme au Parlement jusqu’à sa mort en 1968.
    Sa carrière politique l’a amené à exercer de nombreuses responsabilités ministérielles comme spécialiste des questions coloniales. Marius Moutet a cherché à améliorer le sort des populations colonisées, faisant abroger le code de l’indigénat qui instituait une législation d’exception, et il a multiplié les initiatives pour associer les colonisés à l’administration de leur territoire.Il a fait voter l’amnistie des indépendantistes vietnamiens, qu’il avait défendus devant les tribunaux quelques années plus tôt.
    En parallèle, il sera membre du Comité central de la Ligue des droits de l’homme de 1918 à 1936. Sous la IVème  et la Vème républiques, il œuvre en faveur de la paix au sein des institutions parlementaires européennes.
    Marius Moutet est l’un des 80 parlementaires qui ont refusé les pleins pouvoirs à Pétain en 1940. Entré dans la clandestinité, il se réfugie en Suisse pour échapper à l’arrestation, un de ses fils étant interné à sa place à Vals-les-Bains par le régime de Vichy en guise de représailles. En 1946, il accepte l’invitation d’entrer au comité de patronage du Mémorial du martyr juif inconnu et du Centre de documentation juive contemporaine.
    À la création de l’OPEJ, c’est à cet ami de Blum, fondateur à Lyon de la section locale de la Ligue des droits de l’homme, que les créateurs de l’OPEJ proposeront d’en être le premier président. Maître Joseph Lubetzki, qui en a été le vice-président, a écrit : 
    « Marius Moutet accepta aussitôt et mit au service de l’OPEJ son activité, sa volonté, son entrain, son imagination. Cette tâche qui paraîtrait ingrate, sans éclat pour un autre, Marius Moutet l’a toujours effectuée avec joie. »

    extrait du livre “Accueillir l’autre” édité à l’occasion des 70 ans de l’OPEJ, 2015
    lien vers la présentation du livre
  • Décès du Baron Benjamin de Rothschild

    Décès du Baron Benjamin de Rothschild

    2021-01-19
    Nous avons l’immense tristesse de vous faire part du décès du Président de la Fondation OPEJ, le Baron Benjamin de Rothschild.

    Nos premières pensées vont à son épouse Ariane de Rothschild et à ses enfants, ainsi qu’à l’ensemble de sa famille et de ses proches.

    Benjamin de Rothschild était un philanthrope engagé et portait l’idée, avec son épouse, que nous avons tous un rôle à jouer dans la construction d’un monde meilleur pour les enfants. Dans la tradition héritée de sa famille, basée sur un engagement de longue date dans la solidarité et la responsabilité sociale, nous garderons toujours en mémoire son précieux accompagnement pour améliorer le quotidien des enfants et des jeunes et son soutien fidèle à notre œuvre.

    Les membres du Conseil d’administration, le Directeur général et les équipes de la Fondation OPEJ.

     


    Crédit photo © Olivier Seignette
  • Un atelier cinéma pour lutter contre le décrochage scolaire

    Un atelier cinéma pour lutter contre le décrochage scolaire

    2020-12-14
    Un projet de lutte contre le décrochage scolaire a été conduit par Clara Gabriele, éducatrice spécialisée de notre Service de prévention de Sarcelles, durant l'année scolaire 2019-2020 au collège Voltaire de Sarcelles. 
    Cet atelier cinéma a été mené par Amadou Mariko, réalisateur que nous avions rencontré en début d'année (Lire l'entretien ici). Il s'adressait aux élèves qui ont manifesté leur intérêt pour le cinéma et la vidéo et aussi à des élèves en situation de grandes difficultés scolaires.
    Le film " les 6 débrouillards" a été réalisé dans ce cadre par des élèves de 4ème et 3ème du collège Voltaire de Sarcelles.
    Remerciements :
    Collège Voltaire de Sarcelles, en particulier son Principal, Monsieur Nique
    Amadou Mariko  : Instagram @Am_kayzenberg
    Project214 : Instagram @Association_project_214
    Voir le film
  • La clé, c’est l’éducation !

    La clé, c’est l’éducation !

    2020-12-14
    Cette année 2020 fut une année inédite à tous points de vue. Cette crise sanitaire a mobilisé une énergie incroyable de toute la société pour combattre l’épidémie et maintenir la vie.

    Tout d’abord, en cette fin d’année, nous avons une pensée particulière pour les personnes disparues et souhaitons un prompt rétablissement aux personnes malades qui nous entourent. 

    Parce que nous ne sommes pas parvenus à endiguer pleinement la propagation du virus, les efforts de chacune et chacun doivent se poursuivre. Une nouvelle éducation à la santé s’installe ainsi chaque jour, dans nos foyers, dans nos établissements scolaires, dans nos relations sociales. 

    Bien que notre travail auprès des enfants et des familles ait été perturbé, nous avons su au sein de la Fondation OPEJ perdurer notre mission d’écoute et de soutien. L’accueil inconditionnel des enfants et le soutien à leurs familles, l’accompagnement renforcé des jeunes pour promouvoir leur projet d’insertion sont notre combat permanent. Les équipes de la Fondation ont su faire preuve d’inventivité et de créativité en s’adaptant à cette nouvelle réalité, qu’elles en soient remerciées.

    Nous avons été heurtés par l’horrible attentat contre Samuel Paty. Notre seule et unique arme contre les dérives extrémistes et la lutte contre la haine est l’éducation. À la Fondation OPEJ, nos actes s’engagent pour l’accueil de l’autre, la tolérance, la solidarité, l’ouverture au monde et la découverte des cultures et des identités.

    Pour la sortie de notre dernière lettre d’information de l’année 2020, nous tenons à remercier l’ensemble des collectivités territoriales et des élus pour leur soutien et pour la confiance qui se construit chaque jour sur le terrain. Nos actualités, ainsi que le rapport annuel 2019 en ligne, prouvent que la Fondation porte son projet au plus près des besoins des enfants et des familles.

    La nouvelle année 2021 nous ouvre la porte vers de nouveaux projets soutenant les enfants, les jeunes et leurs familles ; la clé, c’est l’éducation ! 

    Johan Zittoun, Directeur général
  • Janusz Korczak, l’inspirateur de l’action de l’OPEJ

    Janusz Korczak, l’inspirateur de l’action de l’OPEJ

    2020-12-10

    Malgré une enfance rendue difficile par l’internement de son père en hôpital psychiatrique, alors qu’il a 13 ans, puis par son suicide, Henryk Goldszmit entreprend des études de médecine et parallèlement s’initie aux principes pédagogiques du Suisse Johann-Heinrich Pestalozzi, disciple de Rousseau.

    En 1912, il crée Dom Sierot, à Varsovie : cet orphelinat juif est géré sous la forme d’une « république des enfants », avec son parlement, son tribunal et son journal. Il en fera de même pour Nasz Dom (Notre Maison), ouvert en 1919 pour venir en aide aux orphelins de guerre.
    Il se montre ainsi un pionnier de la pédagogie institutionnelle, qui organise autour de l’élève, une véritable vie démocratique. Dès la période de ses études, il entame une carrière littéraire, sous le pseudonyme qui le rendra célèbre : Janusz Korczak.

    À partir de 1939, il assurera à la radio polonaise une chronique dans laquelle il milite pour la défense des droits de l’enfant. Il est le précurseur de l’application des droits positifs de l’enfant (droits d’expression, de participation, d’association, etc.), qui attendront 1989 pour être énoncés par la Convention des Nations unies pour les droits de l’enfant.
    Dans le ghetto de Varsovie, où il s’était laissé enfermer pour ne pas abandonner son orphelinat, il portait son uniforme polonais et refusait de porter l’étoile de David, afin de ne pas désacraliser ce symbole. C’est dans cette tenue que, début août, il fut raflé avec ses enfants par des soldats SS, ukrainiens et lettons, et déporté à Treblinka, où il accompagna ses enfants jusqu’à la mort.
    Isaac Pougatch, formateur des premiers éducateurs de l’OPEJ, a longuement évoqué Janusz Korczak dans Figures juives (éd. Ramsay, 1984).

    extrait du livre “ Accueillir l’autre” édité à l’occasion des 70 ans de l’OPEJ, 2015
    lien vers la présentation du livre
  • Une délégation de Mayotte à la Maison des familles

    Une délégation de Mayotte à la Maison des familles

    2020-10-27
    Le 2 octobre, Nicole Amouyal, la directrice de la Maison des familles et des cultures et du Point accueil écoute jeunes les a reçu, accompagnée de ses collègues : Nadine Schpigel, psychologue du PAEJ, Hélène Staehle, éducatrice de jeunes enfants, Véronique Gervais, médiatrice familiale (entourant la délégation sur la photo) et Marine Fichepoil, psychologue qui a parlé des visites médiatisées en présence d’un tiers. Suite à de nombreux déficits éducatifs constatés dans les familles mahoraises, ils ont la volonté de créer des lieux de soutien à la parentalité. La délégation est repartie, enrichie de ces rencontres avec de la documentation sur l’OPEJ : le livre “Accueillir l’autre” et les brochures et plaquettes des deux services. De quoi nourrir leur projet et de les aider à concrétiser ces lieux destinés à soutenir l’enfance et la jeunesse de Mayotte !

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Publications

  • Isaac Pougatch, le pédagogue

    Isaac Pougatch, le pédagogue

    2021-07-01
    Né à Kiev (Ukraine) en 1903, il passe ses deux premières années dans un shtetl de Russie blanche, puis à Genève, après le pogrome de Kiev de 1906.

    Arrivé à Paris en 1923, il se partage entre la direction d’une galerie de tableaux modernes et ses activités littéraires : traductions du yiddish et collaboration à divers journaux juifs. Son activité d’éducateur commence en 1933, en donnant des cours de judaïsme à des jeunes réfugiés juifs d’Allemagne et dans diverses associations juives.

    Pendant la guerre, il est cadre à la maison des Éclaireuses éclaireurs israélites de France (EEIF) à Moissac, et il dirige le chantier rural EEIF et OSE à Charry (Tarn-et-Garonne). Envoyé en Suisse par les résistants juifs, il sera le pédagogue attitré des jeunes réfugiés juifs.

    En 1946, de retour à Paris, il fonde le Centre de formation de moniteurs pour maisons d’enfants de déportés et pour mouvements de jeunesse, au Plessis-Trévise, dans le Val-de-Marne. Il prolongera cette activité de formation à Paris, de 1951 à 1958, au Centre éducatif.

    En parallèle, il dirige le journal pour enfants « AMI » (1949-1964) et poursuit sa carrière de traducteur et d’auteur, notamment comme collaborateur de l’Encyclopædia Universalis pour la littérature yiddish, et de l’émission « Écoute Israël » (1955-1972). Il a publié notamment « Se ressaisir ou disparaître » (Éd. de Minuit, 1956),   « Les Juifs de France » (Tel Aviv, 1976), Figures juives (Éd. Ramsay, 1984) et six ouvrages sur les fêtes juives, écrits spécialement pour l’OPEJ, entre 1947 et 1951.
    Ces livres n’ont rien perdu de leur force et certains ont été réédités par l’Alliance israélite universelle.

    extrait du livre “Accueillir l’autre” édité à l’occasion des 70 ans de l’OPEJ, 2015
    lien vers la présentation du livre
  • Revue de presse

    2021-07-01
    À Sarcelles, des éducateurs, face à la guerre des bandes. David Prochasson in ASH N°3215.
    Consulter l'article
  • Rapport annuel 2019

    Rapport annuel 2019

    2020-12-09
    L’année a été marquée par un fort développement de nos services pour accompagner, écouter, soutenir les familles et les enfants et accueillir leur complexité sociale et éducative.
    Nos missions de protection de l’enfance, de soutien à la parentalité, de prévention éducative et d’accueil inconditionnel des jeunes pour leur pleine insertion, sont ainsi portées, avec conviction et engagement, par nos équipes pluridisciplinaires.

    Retrouvez les activités et les événements de tous les services de la Fondation.
    Télécharger ici le rapport annuel 2019.
  • Rapport annuel 2018

    Rapport annuel 2018

    2019-12-01
    La Fondation OPEJ s’est particulièrement attachée à promouvoir des projets d’inclusion sociale pour lutter contre la précarité et la fragilité des jeunes et des familles suivis.
    Le professionnalisme de nos équipes pluridisciplinaires, l’engagement des membres du Conseil d’Administration de l’OPEJ, la confiance et la fidélité de nos partenaires publics, l’apport de nos divers partenariats ont été essentiels à la réussite de ces actions.

    Retrouvez les activités et les évènements de tous les services de la Fondation.
    Télécharger le rapport annuel 2018 de la Fondation OPEJ.
  • Rapport annuel 2017

    Rapport annuel 2017

    2018-11-08
    En 2017, l'accueil, l'écoute, l'orientation proposés toute l'année dans nos services et établissements ont permis à plus de 3000 personnes de bénéficier d'une mesure d'aide, d'orientation ou de protection. La confiance construite chaque jour est une force qui installe l'OPEJ aux côtés de chaque enfant et sa famille.
    Retrouvez les activités et les évènements de tous les services de la Fondation.
    Télécharger le rapport annuel 2017 de la Fondation OPEJ.
  • Rapport annuel 2016

    Rapport annuel 2016

    2018-01-02
    L'année 2016 a été déterminante dans la définition des objectifs des 3 années à venir. Les missions ont été redessinées autour de grandes orientations : prévenir, protéger et accompagner.
    Retrouvez l'ensemble des événements de la Fondation et l'actualité des services.
    Télécharger le rapport annuel 2016
  • Whoozart : 70 ans de l'OPEJ

    Whoozart : 70 ans de l'OPEJ

    2015-06-16
    Whoozart, la Webtv arts, cultures et société a réalisé une émission spéciale sur les 70 ans de l’OPEJ.
    Ce document est disponible ici.
  • Rapport annuel 2015

    Rapport annuel 2015

    2017-05-19
    L’année 2015 est une date anniversaire pour l’OPEJ : durant 70 ans, elle a su se renouveler, se diversifier, créer des partenariats pour porter toujours plus loin l’épanouissement des enfants, des jeunes et de leurs familles pour une autonomie et un bien-être retrouvés. Retrouvez l’ensemble des évènements des 70 ans et l’actualité des services pour l’année 2015.
    Télécharger le rapport annuel d'activité 2015.
  • Accueillir l'autre. De l'oeuvre de protection des enfants juifs à la Fondation OPEJ

    Accueillir l'autre. De l'oeuvre de protection des enfants juifs à la Fondation OPEJ

    2017-05-19
    Pour célébrer le 70ème anniversaire de l’OPEJ, la Fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild publie Accueillir l’autre. Cet album réalisé à partir de dizaines d’entretiens avec des témoins de son histoire, enfants et éducateurs est illustré de photographies de photographes contemporains et de documents d’archives. C’est un beau livre à lire autant qu’à regarder.

    L’album Accueillir l’autre est à l’image de la diversité des femmes, des hommes et des jeunes de l’OPEJ, des 30 cultures différentes qui y sont représentées et des multiples formes d’aide qu’elle met en oeuvre : il évoque l’OPEJ de 1945 tout en faisant découvrir la Fondation OPEJ de 2015; il est à l’écoute de la voix des témoins, enfants et éducateurs; il fait entendre leur vécu : l’arrivée, la vie quotidienne, les fêtes, le départ; il évoque leurs lieux : Marseille, Rueil- Malmaison, Maubuisson, les colonies de vacances ; il fait revivre quelques-unes des grandes figures de l’OPEJ ; il fait visiter les services ouverts d’aujourd’hui; il donne la parole à des personnalités qui éclairent son action : les grands rabbins Sirat et Bernheim, le rabbin Pauline Bebe et le Dr Cyrulnik.

    Sans réduire la diversité des voix individuelles, ce bel album témoigne de la continuité de l’action de la Fondation OPEJ et de sa fidélité à l’esprit de résistance qui animait ses fondateurs, issus de l’Armée juive clandestine et du Service d’évacuation et de regroupement des enfants.
    ‣ 256 pages
    ‣ illustrations couleurs ‣ 18x26 cm
    ‣ juin 2015
    conception et réalisation éditoriale : Philippe Blanchard, La Compagnie d’écriture
    création et réalisation : Maison Sagan
Gardons le contact
Inscrivez-vous
À notre newsletter !