Qui sommes-nous ?

  • Qui sommes-nous ?
La Fondation OPEJ trouve ses origines dans la résistance clandestine juive : elle est née en 1945 sous le nom d’œuvre  de protection des enfants juifs (OPEJ), association loi 1901 pour accueillir et protéger des enfants de la déportation. Reconnue d’utilité publique depuis 1957 et devenue Fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild en 2012, elle poursuit son action au travers de ses structures de prévention, de protection et d’accompagnement de l’enfance, la jeunesse et la famille.

Soutenez-
nous !

Soutenez l'OPEJ en faisant un don en ligne
Faire un don

Notre histoire

LES GRANDES PÉRIODES DE L’OPEJ

Recueillir : les enfants de déportés

1942-1943
Dans la clandestinité, des groupes de résistants créent le Service d’Evacuation et de Regroupement d’Enfants (SERE).

1944
L’œuvre de Protection des Enfants Juifs succède au S.E.R.E.
La première Maison d’enfants ouvre à Toulouse.

1945
Le 27 juin, Marius Moutet, ancien ministre, dépose les statuts de l’Œuvre de Protection des Enfants Juifs, association loi 1901. Dix-sept maisons ouvrent dans le Sud-Ouest, la Région parisienne, l’Isère et le Sud-Est.

files/media_file_44.jpg


Accueillir : les Maisons de l’OPEJ


1957
L’OPEJ est reconnue d’utilité publique. Le Conseil d’administration décide que l’œuvre doit, au delà des enfants de déportés, étendre sa mission de protection à tous les enfants. Elle accueille les enfants de familles chassées d’Europe centrale (Pologne, Tchécoslovaquie), d’Égypte, après la nationalisation du Canal de Suez en 1956 et d’Afrique du Nord. Son activité va s’articuler jusqu’en 1969, autour de trois maisons : Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), Pontault Combault (Seine-et-Marne) et La Pointe rouge à Marseille.

1961
Les pouvoirs publics habilitent les Maisons de l’OPEJ comme Maisons d’enfants à caractère social (MECS) pour recevoir des mineurs en danger.

1962
Suite au décès de Léon Zupraner, Samuel Zysman, qui dirige la Maison d’enfants de Rueil devient en 1962, Directeur général de l’OPEJ.

files/media_file_45.jpg

1968
La Maison d’enfants au Château de Pontault-Combault en Seine et Marne est  transférée après la reprise des bâtiments par la municipalité. Le Baron Edmond de Rothschild met à disposition le Château de Maubuisson à Saint-Ouen l’Aumône (Val d’Oise) pour y accueillir les enfants de Pontault-Combault.
Le Baron Edmond de Rothschild devient administrateur de l’OPEJ.


Prévenir : l’OPEJ en dehors des murs

1969
Décès de Monsieur Marius Moutet, ancien ministre qui présidait l’OPEJ depuis sa création.
Le Baron Edmond de Rothschild est élu Président de l’OPEJ.

1974
Ouverture du premier Service d’action éducative en milieu ouvert (AEMO) de l’OPEJ,  conventionné à Garges-lès-Gonesse pour accompagner les jeunes au sein de leur famille.

1977
Ouverture du premier club de prévention spécialisée de l’OPEJ à Garges-lès-Gonesse.

1982
Ouverture du club de prévention spécialisée de l’OPEJ à Sarcelles.

1983
Habilitation Justice accordée au Service AEMO de l’OPEJ.

1988
Fermeture de la Maison d’enfants de Marseille.

files/media_file_49.jpg

1991
La modification des statuts consacre la vocation de l’OPEJ à venir en aide à des enfants, des adolescents et des jeunes en difficulté, et notamment ceux considérés comme mineurs en danger, conformément aux dispositions légales et réglementaires relatives à la protection de l’enfance en danger. Les statuts affirment que «la durée de l’association est illimitée».
Ouverture d’un club de prévention dans le 19ème arrondissement de Paris.
Mise en place d’appartements de transition pour les jeunes de l’OPEJ à Nanterre, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles.
Renouvellement de l’habilitation justice aux établissements de l’OPEJ.

1992
Ouverture d’un Point Écoute Accueil Jeunes (PAEJ) dans le 11e arrondissement de Paris, transféré dans le 19e en 1999. Il porte le nom de Maguen Noar (Protection de la jeunesse).

1995
Suite au départ de Samuel Zysman à la retraite, Simon Bokobza qui dirige la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison, lui succède au poste de directeur général de l’OPEJ.
Cette même année, décès de Monsieur Samuel Zysman et de Monsieur le Baron Edmond de Rothschild.

files/media_file_46.jpg

1999
Création de la Maison des familles et des cultures, structure totalement originale qui sera habilitée comme Centre de médiation familiale en 2003.

2009
Ouverture à Sarcelles d’un Service d’accueil familial et éducatif de jour (SAFEJ), dirigé par Gad Elbaz.


L’OPEJ devient Fondation

2012
Sous l’impulsion de Simon Bokobza, l’association est transformée en fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild : elle a pour but « de protéger, d’écouter, et de venir en aide à des enfants, des adolescents et des jeunes en difficulté ainsi qu’à leurs familles de toutes origines ».

2015
Soixante-dixième anniversaire de la création de l’OPEJ. Gad Elbaz et Johan Zittoun succèdent à Simon Bokobza à la direction générale de l’OPEJ.

2017
La Fondation ouvre deux nouveaux services d’accueil de jour. Un Service d’accueil de jour éducatif à Paris 10ème et un Espace Familial en accueil de jour éducatif à Rueil-Malmaison.

Notre mission

La vocation de la Fondation OPEJ Edmond de Rothschild est de protéger les enfants et les jeunes contre toutes les formes de maltraitance, d’abandon, d’abus et de carences. Elle les aide à se reconstruire et enclenche le processus de réparation qui permettra à la dynamique de la résilience de se déployer. Son action auprès des jeunes est indissociable de l’action auprès des familles.

OPEJ_PHOTOS014_WEB

Nos valeurs

L’intérêt supérieur de l’enfant guide notre engagement et notre action.

L’enfant, le jeune et la famille sont accueillis dans un esprit de tolérance et de respect.
L’aide, le soutien, l’accompagnement de l’enfant prennent en compte son identité, la culture à laquelle il est attaché, sa personnalité, l’expression de sa souffrance.

L’action éducative se fonde sur la conviction que chaque enfant, chaque jeune possède en lui-même des ressources, des capacités et un potentiel à enrichir, et développer, si on lui en donne les moyens. De même, dans l’ensemble de nos dispositifs, nous recherchons activement l’adhésion des familles et l’exercice de leur fonction parentale.

Les modes d’intervention garantissent une équité de traitement par :
- une position d’écoute bienveillante permanente
- une individualisation des parcours et des projets pour répondre aux besoins identifiés
- un travail d’équipe, en cohérence et en complémentarité, auprès des jeunes et de leur famille.

La fondation OPEJ se caractérise par un professionnalisme fondé sur une éthique de la mission de protection de l’enfance ainsi qu’un engagement solide et affirmé.

Consciente de ses responsabilités et guidée par un esprit citoyen, la fondation OPEJ inscrit son action sur une vision positive de la société, basée sur la volonté de maintenir le lien social.

Mémoire

À un moment donné de votre vie, vous avez séjourné dans une des Maisons d’enfants de l’OPEJ ou fréquenté un de ses services de jour.
Que ce soient à la fin de la seconde guerre mondiale ou dans les années 50, 60, 70, 80 ou plus récemment dans les années 90 ou 2000, vous souhaitez reconstituer votre parcours personnel ou encore communiquer avec des personnes qui étaient à vos côtés ?
Vous éprouvez le désir de raconter votre histoire à vos enfants et petits-enfants ?

files/media_file_43.jpg

En partenariat avec l’association LAO (Les Anciens de l’OPEJ), l’OPEJ met à la disposition du public, sur demande motivée, ses archives.
Déposées au Mémorial de la Shoah, pour la première période, elles sont consultables sur rendez-vous.

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous aiderons à retrouver vos souvenirs.
Nous pouvons vous accompagner dans vos recherches en mettant à disposition vos dossiers et les registres de l’OPEJ.
Nous pouvons vous recevoir dans les Maisons d’enfants si vous souhaitez visiter les lieux de votre enfance.


Les Anciens de l’OPEJ

Si vous êtes descendants d’une personne ayant été un enfant recueilli par l’OPEJ après la seconde guerre mondiale, nous serions ravis de vous recevoir à la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison.
Votre démarche contribue également à renforcer la connaissance de l’histoire de l’OPEJ.

Vous pouvez nous joindre au T. 01 46 22 00 87 ou par e-mail : contact@fondation-opej.org

Vous pouvez également contacter l’association LAO.
Entraide, solidarité, l'association est ouverte à toutes les personnes accueillies dans les Maisons d'enfants de l'OPEJ depuis 1944.
L’association Les Anciens de l’OPEJ a été créée à la demande de M. Zysman, peu de temps avant sa disparition, pour structurer le sentiment de fraternité des anciens des Maisons et permettre une solidarité active envers ceux qui en avaient besoin. La date de la déclaration est le 27.02.1996. 20 ans plus tard, elle compte 450 membres, qui la financent par leurs dons. Outre des évènements exceptionnels, elle se réunit atour d’un grand repas tous les ans à Pessah.

Contact : LAO-Les Anciens de l'OPEJ c/o Bernard Goldberg 14, rue Aristide Briand 95530, La Frette sur Seine.
T. 06 16 73 20 09 / e-mail: bernard.goldberg@wanadoo.fr


Nous sommes

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Collège des fondateurs

  • Benjamin de Rothschild

    Président

  • Ariane de Rothschild

    Secrétaire générale

  • Noémie de Rothschild

Collège des personnalités qualifiées

  • Pierre Sasson

    Trésorier

  • Simon Bokobza

  • Le Grand Rabbin Samuel Sirat

  • Bénédicte Chrétien

  • Franck Tapiro

  • Patricia Salomon

Collège des Amis de la Fondation

  • Bernard Goldberg

  • Daniel Serrero

LA DIRECTION GÉNÉRALE

Co-directeurs généraux

  • Gad Elbaz

  • Johan Zittoun

LES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES

Siège social, Paris

  • Corinne Boutboul

    Administration et ressources humaines

  • Virginie Delumeau

    Communication et développement

  • Mandy Benbaron

    Secrétariat

  • Sylvie Bensimon

    Secrétariat

  • Laëtitia Knafo

    Services financiers et comptables

  • Serge Lahmi

    Services financiers et comptables

  • Yoël Attab

    Services financiers et comptables

Maison d’enfants à caractère social

  • Johan Zittoun

    Directeur de Rueil-Malmaison

  • Nicole Amouyal

    Directrice du Château de Maubuisson

Service d’action éducative en milieu ouvert

  • Eddie Bensimon

    Directeur

Services de prévention spécialisée

  • Alain Bencimon

    Directeur du SPS Garges-lès-Gonesse

  • Yves Slama

    Directeur du SPS Sarcelles

  • Frédéric Fappani

    Responsable du SPS «Club du Canal», Paris

Service d’accueil familial et éducatif de jour

  • Gad Elbaz

    Directeur

Centre de médiation familiale - Maison des familles et des cultures

  • Josiane Odendahl

    Directrice

Point accueil écoute jeunes – Maguen Noar

  • Josiane Odendahl

    Directrice

Service d’accueil de jour éducatif

  • Joyce Dana

    Directrice

Espace familial d’accueil de jour éducatif

  • Johan Zittoun

    Directeur